Concert de Cali (Partie 1/?)

Publié le par Alison

Prologue : Et pour ça, la vie ne suffit pas...

Les concerts se suivent... et ne se ressemblent pas.

Mercredi 09 Avril 2008, il s'agissait de Cali à la Halle Tony Garnier. Voici donc le tout début de ce compte rendu découpé en plusieurs petits morceaux !

Avant que les choses sérieuses ne démarrent à toute vitesse, et qu'une fois dite, elles m'échappent, il fallait que je vous dise que c'est dûr de revenir dessus à peine quelques heures après, tout juste quelques jours passés depuis et de repenser à cette journée, en se disant que tout est allé si vite et que tout est déjà bien trop vite fini et loin derrière moi mais tellement près de mon coeur et de tout ce que je garde gravé en moi. C'est dûr d'écrire et de décrire ce qu'on a pu vivre, dûr de coucher cela sur du papier virtuel alors que je suis encore là-bas. Là ça me force et m'oblige encore un peu plus à revenir à la vraie vie, à poser des mots sur tout ce qui c'est passé, tout en me faisant revivre cette journée hors du commun, heure après heure, pas après pas, ce qui est loin d'être désagréable, il faut bien l'avouer. J'ai l'impression de repartir là où j'étais il y a encore peu, tout en y étant revenu et en sachant à l'avance ce qui va se passer. Oui mais voilà, il faut bien le faire et de toute façon les souvenirs, eux, restent à jamais. Et j'en ai encore repris pour longtemps. Quelle agréable sensation que celle de recharger ses batteries pas encore tout à fait vides. Mais quel doux sentiment m'envahit juste en en reparlant, juste en évoquant ces quelques détails précieux. Alors je vais vous raconter cette folle journée de bonheur qui vous ennivre jusqu'à ce que vous n'en puissiez plus, jusqu'à ce que cela déborde en vous, en essayant de ne rien oublier et de dérouler les évènements petit à petit sans en perdre la moindre miette. Pour qu'en plus d'être encore frais dans ma tête, cela reste écrit ici aussi. En tout cas, quoiqu'il arrive, je retiendrai de cette première fois avec Cali, beaucoup de choses données sans compter, sans qu'il n'y ait de limites pour faire obstacles entre lui et nous.


Que dire de ce magnifique concert ? Quels mots utilisés pour décrire ce merveilleux moment ? Par où commencer ? Comment faire pour rendre compte de la manière la plus près de la réalité de cette soirée, mais pas trop non plus pour ne pas perdre la magie de ce moment, et sans trop s'éloigner de l'atmosphère et de l'ambiance qui régnait au dessus et autour de moi, alors que j'étais sur un joli petit nuage le temps d'un concert, ce qui rend donc les choses, forcément différentes de tout ce que je pourrais dire maintenant, après coup. Un nuage sur lequel on ne se pose plus de questions ni sur la vie, ni sur rien. Un nuage duquel on ne voudrait redescendre que pour refaire et revivre la même chose ou sinon tout arrêter là, quand on est encore là haut, la tête dans les étoiles, le corps presque au ciel, comme soulever par l'apesanteur, et par toute cette énergie et cet amour échangé avec Cali. Un nuage sur lequel j'aimerai rester toute ma vie et ne plus jamais le quitter pour cette vie faîte de petites joies mais aussi de petits problèmes, même s'ils ne sont pas majeurs et de petits soucis tracassants au quotidien.

Dans ces moments-là, comme à chaque fois, comme à chaque nouveau concert aussi intense que celui-ci, je pense tout d'un coup, de manière soudaine et imprévisible (même si par ailleurs, ça me revient souvent), à ma mort sans trop savoir pourquoi ça arrive là et qu'est-ce que ça vient faire..., et je me dis que je ne voudrai mourir qu'après avoir passé une soirée comme ça, sinon ça ne vaudra pas la peine. Peut-être ai-je ce besoin-là de me rappeler que je dois profiter égoïstement de tout ça, rien que pour moi, comme si c'était la première et la dernière fois de ma vie, en ne pensant plus à rien ni à personne d'autre. C'est étrange comme sensation, mais ça ne dure que quelques secondes et après ça me laisse, ça me lâche. Peut-être que j'ai besoin de me dire que je ne suis pas coupable de vivre ça alors que d'autres n'ont pas pu le faire à mon âge. Mais que d'autres encore en font bien plus que ce qu'il m'est possible et qu'à ce titre-là comme je sais que ce n'est ni envisageable ni réalisable pour moi, je me dois d'en profiter encore plus. Sans avoir le temps de revenir sur terre, au moment où mes pieds sont encore décollés du sol et ne touchent plus terre... Sans revenir à cette réalité brutale de la vie qui fait tout continuer comme si de rien n'était. Et comme si tout ce qui c'était passé n'était qu'un rêve inaccessible et irréalisable de plus parmi tant d'autres. Comme s'il fallait oublier tout ça. Mais je ne peux pas m'y résigner et effacer tout ce que j'ai ressenti d'un coup de gomme.

Ce concert, c'est un moment indescriptible tant l'émotion qui se lit dans le regard de Cali est profonde. Des sentiments si forts, une communication avec son public si sincère, des sourires si généreux et si beaux de la part d'un homme qui sait être et redevenir si simple... Comment ai-je pu douter un instant de Cali ? Maintenant si c'était à refaire, et ça va l'être car je compte bien ne pas m'arrêter là, je cours acheter ma place. Peu importe le jour, l'heure, ce que je fais, je m'en fiche, je laisserai tout tomber et j'annulerai tout pour retourner là où il nous emmène avec lui, sur cette douce terre inconnue. Pour l'instant j'ai regardé ses prochaines dates, et dans l'état actuel de la programmation de la tournée, il ne revient pas par ici. J'attends donc avec impatience la publication officielle des nouvelles dates en prévision pour cet l'automne.

Publié dans Musiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

élise 14/04/2008 17:40

éhéhé c'est long ce que j'ai écrit ;)

Alison 29/04/2008 17:55



Carrément. Continue comme ça tu es sur la bonne voie



élise 14/04/2008 17:39

Eh ! moi je peux pas répondre en ordre comme toi 8)Pour répondre surtout au sujet de l'industrie du disque, ce qui est bien c'est que pour les vrais fan (qui ont les moyens aussi ;) ) ils font de magnifiques coffrets (c'est pas Cali qui nous contredira ^^) mais d'un autre côté, ce qui est vraiment bien (toujours ce Cali, bordeeel qu'est ce qu'il a ?) c'est qu'il a sorti un CD à petit prix d'entrée (et pas 2 ans après ^^) pour 15 euros, on a l'essentile aussi.Je trouve ça vraiment chouette aussi !Je me souviens encore des 24 euros de bénabar, et ben si je n'étais pas dans l'état dans lequel nous sommes, j'aurais attendu Noël quoi ^^. Et ça quand on est fan, c'est dommage.Vive les mini concerts avec bénabar dedans (on croise les doigts pour qu'il se prête au jeu lui aussi !)Le must, une tournée spéciale "petite salle" comme Goldman (voilà dieu tout puissant des tournées si tu me lis, tu sais ce que tu as à faire !)bibou !!!

Alison 29/04/2008 17:53



Petite réponse, 15 jours plus tard. Faut pas chercher à comprendre c'est comme ça.

Comment ça tu viendras jamais la lire ? Je m'en fiche, j'écris quand même.

Il y a certains privilèges qui me sont réservés très chère !

Je suis tout à fait d'accord avec toi, alors je m'étendrai pas plus sur le sujet, de peur que mon commentaire tombe aux zoubliettes...

Je rajouterai juste une chose, si... Ne me reparle pas du Best of stp... Enfin si ce n'est qu'à la Fnac il était en prix vert 17.99 € au lieu de 25 quand même. Ils font pas ça au Furet ?


Gros Bisous !



Ladymoon* 13/04/2008 10:12

Bonjour Alison!Quel beau texte ... rien que sur le superbe Cali!Quelle douceur dans tes mots ...Je te souhaite un excellent dimanche!Plein de gros bisous!

Alison 13/04/2008 17:10



Bonjour Ladymoon !

Je ne savais pas que tu connaissais Cali, enfin pas plus que tous le monde quoi.

Ca me fait plaisir que tu réagisses aussi à ce genre d'articles...

A très bientôt !



élise 12/04/2008 18:27

Coucou !C'est une mise en bouche alors ?J'ai souri avec le (1/?)Je suis d'accord avec toi pour le fait qu'il faut apprécier les choses de la vie ;)Moi, ça ne m'arrive pas pendant le concert ce genre de pensée. Plutôt entre les concerts quand parfois, on est pas bien qu'on a envie de tout lacher... Je me dis que j'ai pas encore vu Cali pour la 25ème fois et donc faut pas désespérer ^^.(B le quota c'est au moins 50!)Avant le concert de bénabar (le premier), sur la route de la fac ( y a des passages piétons où il y a pas mal de circulation), en traversant je me disais "non pas d'accident aujourd'hui j'ai jamais vu bénabar" ^^ C'est un peu morbide quand même mais après, le concert je l'ai bien apprécié!Et puis dans le fond, à faire nos concerts, vivre tout ça, elle quand même jolie la vie, aussi.Si j'ai bien tout compris ton article, c'était un bout de bonheur cette journée là ????Et sans pluie, te rends tu compte ;)Merci l'industrie du disque et ses déboires, depuis je trouve qu'il y a de plus en plus de showcases de qualité (même à Lille :p)bisous (y a une fille qui me parle sur msn...)

Alison 13/04/2008 17:01



T'as tout compris ! Là on en est à peine à l'apéritif et il y'a encore l'entrée qui doit venir avant le plat de résistance !

Je vais de ce pas commencer à préparer tous les ingrédients qu'il me faut pour être sûre de réussir ma recette !

J'ai mis un ? parce que je ne sais toujours pas combien il va y avoir de parties en tout, tu t'en doutes. Nico m'a demandé, mais j'ai pas pu lui répondre non plus.

J'apprécie de voir que je suis pas la seule à voir ce genre de pensée me traverser l'esprit (c'est le cas de le dire !) mais je suis d'accord que même si la vie c'est moche, la vie c'est jolie
comme Cali aussi !
Et oui, on peut dire que c'était un bon bout de bonheur mercredi...

Pour la pluie je suis pas aussi sûre que toi, vu qu'elle a quand même été un tout petit peu de la partie elle aussi, mais bon, ça s'oublie vite avec tout le reste à côté, au final c'est pas grand
chose et sûrement pas l'essentiel.

Je suis bien d'accord avec toi que depuis que l'industrie du disque nous rabat les oreilles avec les pertes et le téléchargement illégal et bien nous sommes gagnants tant sur le plan des
mini-concerts gratuits que des CD mieux travaillés et mieux pensés. Maintenant on a droit à de véritables petits bijoux. Y'a un véritable effort de fourni de ce côté-là et ça donne beaucoup plus
envie d'acheter et de continuer de le faire quand on voit qu'on a des pochettes, des livrets, des bonus, des boitiers et carrément des coffrets super beaux. Mis tout ensemble avec une belle
présentation ça fait beaucoup plus envie de se dire qu'on le veut !
Gros bisous ! (ah bon une fille ? )