Concert de Cali (Partie 3/?)

Publié le par Alison

Episode 2 : la rencontre-dédicace avec Cali

Je continue avec la première partie de cette journée de mercredi avec le rendez-vous de la Fnac.

Vers 14h30, pile à l'heure, on nous annonce l'arrivée imminente de Cali. La pression monte ! Cali ne se fait pas prier, ni désirer (ça il le réserve pour le soir...) et il ne se moque visiblement pas de son public. Il arrive, le plus simplement du monde possible, en passant parmis nous, au milieu de la queue, et il vient s'installer à sa place. De là où je suis dans les tours et détours de la file d'attente que les vigiles ont installés bien 1h avant, je suis tout devant, au bord des bandeaux et des piliers qui font offices de barrières de protection et de séparation entre le public et l'artiste. Le 1er rang me suit, me colle à la peau et ne me quitte plus ! Je suis très bien placée pour une 1ère ! A quelques mètres de Cali...

Je suis sous le charme. Séduite par tant de générosité et de simplicité qui transparait dès le 1er regard. Une lumière tamisée se diffuse tout autour de Cali ce qui n'enlève rien à la qualité de la scène qui s'offre à moi.

Il reste debout, nous salut chaleureusement, répond à quelques questions improvisées, de manière très décontractée et la séance de dédicace commence. Une ambiance plutôt intime se déplace de part en part. Chacun reste silencieux, tout en profitant de ce moment à sa manière. On entend quelques chuchotements qui restent discrets et qui ne dérange pas le murmure de la voix de Cali qui arriver à parvenir jusqu'à moi.

Au bout d'une petite demie-heure, mon tour approche. Je prépare le stylo en choissisant lequel je vais prendre (vert comme l'espoir ou bleu comme ses yeux ?), le dos de la pochette de son dernier album à faire dédicacer, l'appareil photo réglé en mode flash et anti-yeux rouges avec le zoom désactivé. Je regarde si j'ai tout sorti et si je tient bien tout dans mes mains et si chaque chose est à sa place et pas à une autre (en plus d'être organisée, je suis aussi maniaque, je vous jure que c'est un désastre) je calcule comment il faut que je fasse, entre mon sac et mon manteau dans un bras (quelle chaleur dans cette petite salle !) et tout mes accessoires dans l'autre ! Bon dit comme ça ça fait très perfectionniste et super stressée mais tout ça c'est passé très vite et je n'ai pas eu trop le temps de le faire aussi bien que ce que je vous le dit, soyez rassurer, mon cas n'est pas si désespéré que ça, et ceux qui me connaissent savent que je suis très calme et sereine dans ces moments-là ! Au contraire, c'est moi qui essaye tant bien que mal d'appaiser les autres ! Et surtout qu'à l'inverse, ceux qui ne préparent rien ou pas grand chose en général, sont ceux qui sont le plus paniqué et qui n'arrive plus à réfléchir ni à faire quoique ce soit une fois le moment venu ! Non ? Enfin, revenons à mon récit.

Je vois comment il faut que je fasse et si j'ai le temps de poser mes affaires par terre juste avant de me relever pour m'adresser à Cali ou si c'est pas possible et que je ne peux pas parce que tout doit aller très vite et être réglé comme du papier à musique ! C'est tout une histoire, mais je gère ! Je jette un dernier coup d'œil à ma tenue, ça va, je suis bien habillée ! Et je me lance. Et voilà ce que ça donne :


C'est à moi ! Cali rien que pour moi pendant quelques courtes minutes ! Je m'approche encore un peu plus près de lui que ce que je ne l'étais déjà, et pendant qu'il respire 30secondes entre deux personnes, je pose toutes mes affaires par terre à côté de moi, et là je suis prête ! Je lui demande gentiment, les yeux pétillants, un peu impressionnée, de me signer ce que j'avais pris à cet effet. Il s'apprête à me faire mes deux dédicaces (photos à venir...), mais juste avant, je lui tend l'heureux élu du jour : mon stylo bleu pour lequel j'avais finalement opté (malgré que le choix fut dûr, c'est celui qui allait le mieux avec la couleur de la pochette !), et je le vois un peu surpris mais il accepte et s'exécute (peut-être pensait-il à ce moment-là : tes désirs font désorde !) avec un petit sourire en coin, en s'appliquant vraiment (merci, j'avais encore jamais vu un artiste prendre autant le temps !) et en prêtant attention à ce qu'il écrivait, je lui épelle mon prénom (on sait jamais, vu que ça m'est déjà arrivée d'oublier de le préciser, c'est tellement évident pour moi, et de voir le résultat même si c'est assez marrant à constater...) parce que celle-ci, j'y tient.

Puis je lui demande si je peux faire une photo à ma façon et là je lui ai dit "une de plus" mais sous entendu pour ma "collection de moments hors du commun" donc je sais pas comment il aura compris vu que je me suis pas étendu. Cali se rapproche bien de moi (et s'y reprend à deux fois pour être bien sûr de rentrer dans le cadre ! Oui, enfin, moi j'aime bien les photos de près quoi...) et nous posons comme des stars (ben quoi !) devant l'objectif. Et à ce moment-là (oui j'avais bien dit que je ne vous épargnerez rien !), pendant que j'ai ma main dans son dos, je me dis tout en soupirant à l'intérieur de moi que je suis à côté de Cali en train de le tenir comme si je le connaissais (même si je ne suis pas dans le genre à abuser par rapport à celles qui sont passées avant moi...) et qu'on prenait qu'une photo de plus, qu'on fêtait qu'un évènement de plus entre nous... Je réalise à cet instant où nos peaux se touchent légèrement que c'est Cali qui est à côté de moi. Et je ne ferme pas les yeux car ça serait pas pratique pour la photo, mais je savoure ce moment et je garde les yeux grands ouverts. J'ai toujours cette fraction de seconde de lucidité dans des moments pareils. Ce qui me permet de me dire, que cette fois-ci, non je ne rêve pas, ce que je suis en train de vivre et ce qui est en train de se passer est bien vrai. Et en même temps c'est étrange d'être traversée par cette pensée en simultané que l'instant se vit. Le Cali qui passe sa vie entre Paris et Perpignan, le Cali que je vois parfois à la télé et tous les jours sur internet, le Cali dont on me parle si souvent ces derniers temps, celui que j'écoute et que j'apprécie et là près de moi. Si c'est pas beau ça. Enfin c'est surtout très sensuel quand on connait Cali, enfin, je voudrai pas dire, mais bon quand même : quel homme charmant ! Et dire qu'il va sur ses 40 ans... Si c'est pas triste ça, regardez les mecs autour de nous, y'en a pas un qui arrive à rivaliser avec les Brunos, Bénabar, Cali et compagnie !

Alors les dépasser, je ne peux même pas l'imaginer, mais je sais pas pourquoi, je crois que je suis corrompue et que je porte un regard différent, enfin je crois qu'il n'y a pas que le physique qui rentre en compte et en compétition-là, si vous voyez ce que je veux dire... C'est pas une question de beauté, mais plus de charisme et de personnalité. Je pensais pas qu'un jour je trouverai les hommes de la génération précédente plus ou aussi beaux que ceux de ma génération. Et pourtant, je n'ai pas changé (je crois !), c'est juste mon regard qui est différent sur ces choses-là. Bref j'aimerai bien être aussi belle que lui quand j'aurai son âge. Cali dégage tellement de choses. Il a tellement de talent, je crois que je l'admire plus qu'autre chose. Je crois que la scène ça lui va bien à lui aussi...


Je n'avais plus trop le temps, mais avant de partir, je lui demande d'un air peut-être pas si innoncent qu'il ne parait (sans mauvaises intentions tout de même) une dernière petite chose, mais pas des moindres : le bisou. J'ai droit, comme tout le monde, à deux bises, une pour chaque joue, pas de jalouse, il manquerait plus que ça ! Après j'ai juste le temps de lui dire que j'avais entendu quand il parlait aux filles de devant nous, et que j'avais compris qu'il ne savait pas trop encore s'il sortait après le concert pour venir nous voir. Enfin, je repars comblée, plus que contente, carrément heureuse, en lui disant, un dernier "merci beaucoup Cali, à ce soir et peut-être après...".

Mais... Je peux rester encore un peu en face de lui, car la fille qui suit est celle qui m'accompagnait et qui m'a prise cette formidable photo en suivant ce que je lui avait recommandée juste avant. Elle m'a bien laissé le temps de profiter un peu de ce moment, en sachant rester discrète tout en étant là (je ne me suis pas rendue compte qu'elle était là elle aussi et je ne l'ai pas vu, de toute façon, je n'avais d'yeux que pour Cali). Je savoure encore un peu cette proximité troublante, je prends plus le temps pour l'observer et bien le regarder, en imprimant ces images en mémoire, une dernière fois, même si ce n'est plus à moi et qu'il est occupé ! Nous repartons ensemble reprendre nos esprits un peu plus loin et remettre nos idées en ordre. Je me retourne une dernière fois et je le vois tout en m'éloignant un peu plus de lui et de cet instant inoubliable. Nous descendons les escaliers, en silence. On s'arrête un peu plus bas, le sourire jusqu'aux oreilles, le coeur battant, les mains encore un peu tremblantes. Des rencontres comme celles-là font très chaud au coeur et très plaisir. Un pur moment de bonheur presque seul à seul où on ne pense plus à tous les autres qui sont derrière nous, en train de nous regarder. Bon et maintenant qu'est-ce qu'on fait, qu'est-ce qu'on peut bien faire après ça ?

Avec cette impression que cela a duré éternellement...

Publié dans Musiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ladymoon* 23/04/2008 16:52

Bonjour Alison, Oh!  Ils font ça souvent à la Fnac de Bruxelles aussi, tiens! Des rencontres-autographes!  C'est coooolll!Quelle chance de voir Cali .. mon chéri l'a rencontré aussi ... (je te laise son lien : http://pouralexandre.over-blog.com/), très sympa et très nature!Tiu savais que c'est un fan de Jim Kerr de Simple Minds??? (c'est moi qui suis fan des SM! ;o) ) Gros bisous!

Alison 04/05/2008 13:25



Salut Ladymoon !

Oui c'est sympa ce genre de rencontres-discussions-dédicaces ou de mini-concerts !

Je connais le lien que tu m'as mis mais... je ne savais pas qu'il s'agissait du blog de ton chéri ! Je me rapelle que tu nous en avais parlé une fois, je crois qu'il y avait une note à ce sujet
sur ton blog, et j'étais allée voir et c'est assez surprenant toutes les personnalités qu'il a rencontré ! Comment fait-il ? Quel est son truc ? Parce que y'a certaines stars internationales
qu'il a réçu a approché et c'est fait de manière assez étonnante impressionnante ! Il a des astuces, des ficelles du "métier", des amis bien placés dans la sécurité (car j'ai cru comprendre qu'il
se débrouillait souvent pour déjouer les contrôles et contourner les dispositifs mis en place) ? Dis-moi son secret (si tu as réussi à le savoir !) !
Moi je me contente juste de quelques uns, que je choisis bien

Comme Cali, effectivement très proche de son public. D'ailleurs ça ne te dirait pas d'aller le voir en concert puisqu'il est en tournée pour son dernier album (L'Espoir), peut-être auras-tu
l'occasion d'y aller si une date est prévue près de chez toi...

Pour les Simple Minds, oui je savais, puisqu'il aime bien le rock anglo-saxons et que cela fait partie de ses influences qu'on ressent aussi bien en studio qu'en live !

Par contre, c'est pour toi que je ne savais pas !

A bientôt !



Aurore* 19/04/2008 12:55

La suite! La suite !! J'espère que t'auras le temps de poster la suite avant que je rentre à Lyon... J'aime bien lire tes CRs, ils sont toujours bien longs et tout plein de détails! (bon j'espère que je lirais pas "et devant la halle tony garnier j'ai rejoint une autre fille que je peux plus supporter non plus"... lol)

Alison 29/04/2008 18:12



Et ben non... Comme tu as pu t'en rendre compte !

Je suis contente de voir que y'en a à qui ça plait. Ca fait plaisir de voir que tu lis jusqu'au bout et que peu importe la longueur. Car on dirait que j'ai comme du mal pour faire court.


Bon et maintenant que je sais que tu vas peut-être pas revenir ici de quelques temps (c'est dans un mois la fin du semestre, pour toi aussi, hein ! C'est ça ?), je peux me risquer.

Et donc, pour reprendre là où j'en étais, comme je disais, devant la Halle, j'ai rejoind une fille que j'ai envie de pour des
raisons qu'elle connait.



Samboyy 16/04/2008 13:36

:) rhooo la chance d'avoir une super photo avec lui :x j'attends la suite avec impatience, notamment savoir ce que tu as pensé de la première partie de Cali :xPour Renan, je dois y aller seule donc, si tu veux bien, on pourrait se retrouver là bas ! :) je devrais y aller tôt tôt pour être devant devant :DMon msn > samboyy@hotmail.fr

Alison 29/04/2008 18:04



Salut !

Merci pour ta petite visite et ton commentaire par ici.

La suite tarde à arriver comme tu peux le voir... Je vais essayer de faire ça au plus vite, mais je manque de temps pour tout faire. Merci pour la photo.
C'était un très beau moment.

J'espère que depuis tout ce temps, tu n'es pas trop déçue de ne pas encore avoir pu lire mes impressions sur le Cercle, mais ça se peut pas se décrire si ?
Ca se subit !

Je te tiens au courant pour Renan, je n'ai pas encore pris ma place, j'hésite encore à y aller. Même si j'ai envie, je te dirai ce qu'il en ressort et ce que je finis par décider. Parce qu'on
peut pas tout faire à la fois !

Dans tous les cas si je viens, on sera pas seule, je te présenterai des fans ! Et puis si j'y vais, tu apprendras à me connaître : moi c'est le 1er rang ou rien.
Sinon à quoi ça sert ?

A bientôt peut-être.





Olive. 15/04/2008 16:43

Non désolée je n'ai pas l'émission!Je l'ai vécu en direct donc pas besoin de l'écouter à la radio! :)

Alison 29/04/2008 17:57



Dommage pour moi...