DVD-Ratatouille

Publié le par Alison

Après en avoir longtemps entendu parlé, j'avais très envie de louer ce film sorti en DVD, il y a tout juste trois mois. Je n'aime pas trop les dessins animés de maintenant, sauf ceux qui ressemblent à Ratatouille. Un conseil ? A déguster sans modération. Concocté et réalisé par les studios Disney-Pixar Ratatouille est sorti en France le 1er août dernier. Le film a notamment été primé et récompensé par le Golden Globe 2008 du Meilleur film d'animation. Pas étonnant donc qu'il est fait un succès en salle dès son affiche au cinéma.

Petite bête peu ragoûtante, le rat n’a pas une énorme cote de popularité chez les humains, c’est pourquoi il tient généralement le rôle du vilain que ce soit au cinéma ou dans la littérature. Pourtant ici, Remy se dessine comme un rongeur très vite attachant, un anti-héros sympathique. Enfants, parents et mêmes phobiques des rats tomberont sous son charme mais s’adressant principalement au jeune public, Ratatouille manque d’un petit soupçon d’épice et d’impertinence pour rassasier complètement les adultes à leur faim.

L’autre star de ce film d’animation n’est autre que Paris ! Pour une fois dans une production américaine, la capitale française ne se résume pas seulement à la Tour Eiffel, quatre maisons et une minuscule ruelle pavée. Magnifiquement reconstituée par les crayons de Pixar, la ville lumière est montrée (ou plutôt croquée) sans trop de distorsion, presque réaliste (l’architecture, le mélange ancien/moderne, la taille, la circulation…). Bien sûr, avec sa succession de monuments, de hauts lieux culturels et de verdure printanière, elle garde toujours ce petit "je ne sais quoi" enchanteur du « Paris des touristes ». Tout est beau, propre et acidulé. Mais après tout, serait-ce un Disney sans une pincée de féerie ?


Après nous avoir entraînés dans le monde des voitures, des super-héros, des poissons et des jouets, le réalisateur oscarisé Brad Bird (Les indestructibles) et les extraordinaires créateurs et conteurs d'histoires des studios d'animation Pixar (Le monde de Némo) nous emmène et nous entraîne cette fois-ci dans un univers inédit et original où les rats fréquentent les restaurants : l'impensable et hilarante rencontre d'un rat et d'un restaurant cinq étoiles. Ou comment trouver sa place dans un monde qui n'est pas du tout, mais alors pas du tout, le vôtre...

Telle la madeleine, la dernière fournée des studios créateurs de Toy Story a cette saveur d’avant longtemps oubliée qui nous replonge instantanément dans nos souvenirs de quatre-heures et de cours de récré, époque d’innocence où rien de ne semble impossible, même pas se lier d’amitié avec un rat chef cuistot ! Toute personne ayant une âme d’enfant prendra donc de la Ratatouille sans grimace !


Voici quelques secrets de tournage très intéressants quand on a vu le film :

- Paris, où se situe l'action du film, est un personnage à part entière qu'il a fallu traiter comme tel. Pendant la préparation du film, l'équipe de Pixar a ainsi pris près de 4 500 clichés de la capitale pour servir de référence. Ils se sont également rendus dans les égouts, sur les bords du canal Saint-Martin, en haut de la Samaritaine, au sommet de la Tour Eiffel et ont également parcouru les rues de la ville en moto ! De plus la directrice de la photographie a voulu donner au film une atmosphère d'octobre idéal en France : "Quand nous sommes allés à Paris, il y avait du soleil, mais la lumière était argentée et diffuse, tout paraissait doux, chaleureux et accueillant. Je voulais retrouver cela dans notre film. Le film n'est pas éclairé avec une lumière fortement colorée et des ombres franches comme c'est le cas d'ordinaire, parce que je voulais vraiment célébrer cette couleur particulière que l'on ne trouve qu'à Paris." Ah, Paris quand tu nous tient...


- Mais le métier de cinéaste est un dur métier, en effet une partie des recherches que l'équipe de réalisation a du faire consistait à manger dans certains des plus grands restaurants parisiens... Ils racontent "nous craignions un peu d'y laisser la santé : tant de délices en si peu de temps... Mais nous avons beaucoup appris, et cela a enrichi le film". Quant à la cuisine du restaurant Gusteau qui est un des lieux clés de Ratatouille, la chef décoratrice a dû y apporter une attention toute particulière : "La conception visuelle de la cuisine a évolué sur environ deux ans, ainsi nous l'explique-t-elle. Nous avons visité un grand nombre de cuisines en France et en avons retiré des éléments très précis. Notre cuisine (bien équipée !) est un peu plus ouverte - la plupart des vraies cuisines sont une série de petites pièces reliées entre elles, et cela n'aurait pas fonctionné au plan cinématographique. Mais nous avons conservé la séparation des zones : boulangerie, préparation des poissons, des viandes, préparations froides, etc..." Enfin, pour se préparer à la réalisation du film, les membres de l'équipe technique (peintres, décorateurs, directeurs techniques et animateurs) ont suivi des cours de cuisine ! Ensuite, afin de rendre les aliments aussi réalistes et alléchants que possible, l'équipe de Pixar a préparé près de 270 plats dans une vraie cuisine qu'ils ont ensuite pris en photo avant de les recréer sur ordinateur.


- L'action se situe tour à tour à l'extérieur ou sur les lieux dans certaines scènes où observe l'action depuis les toits ou à travers des fenêtres. Brad Bird avoue s'être beaucoup inspiré de cette mise en scène pour filmer ce qui se passait dans la cuisine.

- C'est aussi un vrai défilé de mode avec au total près de 190 costumes différents de créés. La garde robe des personnages de Ratatouille devient ainsi la plus complexe jamais réalisée pour un film en images de synthèse. Mais il y a un fait amusant et marquant : les personnages humains de Ratatouille ne possèdent pas d'orteils. Cette décision a été prise afin de gagner du temps dans la création et l'animation des modèles.

- La boutique du dératiseur que l'on voit dans le film s'inspire d'une vraie boutique de dératisation située à Paris, dans le quartier des Halles : Les Etablissements Julien Aurouze spécialisée dans la destruction des animaux nuisibles.

- Pixar s'est aussi amusé à faire des clins d'oeil ludiques : les noms de nombreux produits et éléments du décor viennent de l'équipe même de Pixar. On trouve ainsi L'Huile d'olive Lewis en référence au producteur Brad Lewis ou Le Sel de mer DeVan, baptisé d'après le chef animateur David DeVan. A vous de trouver les autres ! A noter que le vin Lasseter Cabernet Sauvignon que l'on aperçoit dans le film est un véritable vin que John Lasseter, réalisateur de Cars, produit lui-même dans la Sonoma Valley aux Etats-Unis.


- Le personnage de Skinner, le chef du restaurant Gusteau et véritable tyran domestique, a été nommé en référence et en hommage au psychologue comportementaliste Burrhus Frederic Skinner, célèbre pour ses expériences sur les rats. Mais pour ce personnage, le réalisateur avoue avoir fait un croisement entre le personnage de Salieri, le compositeur jaloux de Mozart dans le classique Amadeus et l'inspecteur en chef Dreyfus de la série La Panthère Rose. Le réalisateur ajoute : "Tout comme Salieri, il est assez bon pour reconnaître que quelqu'un d'autre puisse être meilleur que lui. Et il est comme Dreyfus en ce sens qu'il est constamment contrecarré par un incompétent. Je pense que c'est le contre-point parfait à l'innocence de Linguini."

- Pour la mise en bouche, dans la version française, le Robin des Bois, Pierre François Martin-Laval double le personnage d'Emile, le truculent frère de Rémy. Le menu est épicé par deux vrais as des cuisines qui viennent également apporter leur expérience et prêter leur voix parmis lequel Cyril Lignac figure. Les studios Pixar ont le souci du détail tout comme celui de la perfection car dans la version originale, la plupart des personnages ont un accent français, ce qui implique des mouvements de lèvre bien différents de ceux de la langue de Shakespeare. Pour les retranscrire efficacement, les artistes de Pixar se sont ainsi inspirés de célébrités françaises...

En une phrase : ne vous contentez pas de regarder la bande-annonce mais courez récupérer puis dévorer ce DVD. Avec les nombreux bonus qu'il contient vous en apprendrez beaucoup plus que ce que vous ne savez déjà sur les rats. Petits et grands, chacun y trouve son compte. C'est un délice et vraiment un très bon moment à partager qui s'offre en perspective ! Un chef d'oeuvre à voir au plus vite, de préférence en famille et sans attendre !

Et après, revenez me dire ce que vous en pensez si vous ne l'avez pas déjà vu...


En résumé : Remy est un passionné de grande cuisine ! Eplucher, couper, mijoter… le fait frémir jusqu’à la pointe des moustaches ! Ce jeune rat rêve de devenir un grand chef français. Mais difficile pour lui de voir ses espoirs de toque et d’étoiles se concrétiser puisqu’il est la bête noire des services sanitaires : un rat d’égout.


Pourtant ni l’opposition de sa famille, ni le fait d’être un rongeur dans une profession qui les déteste ne le démotivent et ne le font reculer. Rémy est prêt à tout pour vivre sa passion de la cuisine… et le fait de se retrouver et d'habiter dans les égouts du restaurant parisien ultra coté et réputé crée par la star des fourneaux, Auguste Gusteau, véritable chef cuisinier hors pair, va lui en donner l’occasion ! Sa rencontre avec Paris, capitale de la bonne bouffe, et Linguini, jeune commis maladroit Chez Gusteau un grand restaurant, va permettre au rongeur de toucher son rêve du bout de la patte.


Malgré le danger et les pièges que réservent cet univers interdit, Rémy va former une bien curieuse équipe avec Linguini, le garçon chargé des poubelles, qui découvre par hasard ses fabuleux talents. En concluant un pacte, le rat et le garçon vont déclencher une série d'évènements extraordinaires qui vont révolutionner le monde prestigieux de la haute gastronomie française.


La tentation est grande de s’aventurer dans cet univers interdit. Ecartelé entre ses aspirations et sa condition, Rémy va découvrir le vrai sens de l’aventure, de l’amitié, de la famille… et comprendre qu’il doit trouver le courage d'aller au bout de son rêve et d'être lui même, d'être ce qu’il est : un rat qui veut être un grand chef cuisinier !


Partez à la découverte des personnages pour mieux les connaître et visitez le site pour découvrir encore plus d'exclusivité, d'infos inédites et en apprendre d'avantage sur ce dessin animé : synopsis, images, vidéos, bande d'annonce du film, extraits (7 minutes tout de même !), bonus etc... Faîte un détour par la cuisine et regardez les commandes des clients, aventurez-vous dans le bureau de Skinner et explorez l'appartement de Linguini à la recherche d'informations et d'anecdotes aussi diverses et variés que les herbes et les aromates qu'on peut se servir pour préparer un bon petit plat ! Allez dans la réserve pour télécharger les fonds d'écran et alimenter votre messagerie de type msn messenger d'icones. Découvrez tout au long des interfaces et des différents menus et catégories du site, quelques uns des lieux et des magnifiques décors utilisés dans le film comme la salle du restaurant. Enfin, finissez par un petit test de vos talents culinaires en jouant à un petit jeu de couper-découper en faisant preuve d'adresse et de rapidité ! Et aprenez tout ce que vous vouliez savoir sur le monde de la cuisine (en passant par ce site consacré au futur chef) : Ratatouille vous ouvre les portes de son univers et vous dévoile tout !

Un site complet et époustouflant, à la hauteur du film ! Vous vous reservirez bien un peu de ratatouille, non ?

La morale : ne pas oublier qu'on peut carressez n'importe quel rêve même le plus impossible qu'il soit. Et garder en tête que si un rat arrive à réaliser un rêve improbable alors tous les espoirs sont dans la nature et sur cette planète...

Publié dans Films - Cinéma et DVD

Commenter cet article

Ladymoon* 10/05/2008 09:51

Pas encore vu mais suis impatiente!Ma puce n'arrête pas de dire "wémy-wémy" lorsqu'elle le voit en photo dans un magazine!;o)Gros bisous!À Bruxelles c'est déjà l'été!!!

élise 10/05/2008 08:29

Saluut !éh beh il y a beaucoup de neuf ici !j'espère que tu passes un bon week end ensoleillé ?pas trop dur de bosser comme ça ? t'as trouvé ton sujet de mémoire ?Je ne peux pas commenter les 2 films ni vraiment les lire (car je ne sais pas si tu racontes leur histoire ou pas) mais je vois que tu as passé du temps dessus ;)Je vais chez mon cousin aujourd'hui alors à la prochaine !bisous

Nico 08/05/2008 21:57

En un mot : un régal ce film !