Amélie-les-crayons

Publié le par Alison

Je ne me souviens plus de la date exacte ni des circonstances qui m'ont fait découvrir Amélie-les-crayons, mais je dirai que j'ai commencé à écouter Et pourquoi les crayons ? il y'a un an environ. A cette période et même quelques temps avant j'en avais entendu parlé sur internet notamment à l'automne 2007 à l'occasion de la sortie de son deuxième album La Porte Plume. Ce qui m'avait poussé à vouloir en savoir un peu plus sur elle. Une petite présentation de cette jeune artiste s'impose.

Originaire de Vienne (dans le département de l'isère), Amélie apprends le piano à l'école de musique de son village. Dans une atmosphère baignée d'art et de création, elle tombe dans la marmitte artistique assez tôt, en participant à des performances de théâtre de rue pendant plusieurs mois. Alors qu'elle hésite entre devenir institutrice ou fleuriste, elle commence à écrire quelques chansons pour ses amis en démarrant des études d'art théâtral tout en animant chaque matin à 6h sur une radio locale une émission rapidement baptisée "Les matins d'Amélie".

L'idée lui prend d'enregistrer un maquette de ses morceaux, laquelle tombe par hasard dans les oreilles du tout récent label Neômme (et ) qui lui propose d'organiser quelques concerts à Lyon et de voir ce qui se passe.

L'aventure Amélie-les-crayons commence. Un premier disque en 2002, puis l'album en 2004, le "Printemps de Bourges" (un des plus anciens festivals de musique en France qui se déroule chaque mois d'avril depuis 1977 dans le département du Cher (18)), "Alors...Chante !" de Montauban (festival de chanson dans le département du Tarn-et-Garonne qui est l'occasion idéale, tous les ans pendant le mois de mai depuis 1986, pour les spectateurs de retrouver des artistes confirmés dans leurs nouveaux spectacles, mais aussi toute les petits nouveaux de la chanson francophone), une tournée puis deux et près de 200 dates qui s'enchainent accompagnées de récompenses, prix et soutien inconditionnel d'un public tout simplement heureux.

En moins de trois ans, Amélie-les-crayons devient un personnage populaire qui sème joie et bonne humeur sur les routes de France, Suisse, Belgique et Québec. En 2006 s'achève le Tour de la Question avec la publication d'un DVD de 3h et de nouvelles envies : créer un tout nouveau spectacle pour 2007, et un nouvel album.

Et c'est chose faite en avril 2007 au Train-Théâtre de Portes-les-Valence (dans le département de la Drôme) où apparait pour la première fois sur scène, le nouveau personnage principal des élucubrations d'Amélie : La Porte Plume ! L'album sort en octobre et reçoit immédiatement les faveurs du public et des médias. Le Grand Prix de l'Académie Charles Cros (association créée en 1947 par un groupe de critiques et de spécialistes du disque, elle est composée d'une cinquantaine de membres spécialisés dans les domaines de la critique musicale, de l'enregistrement sonore et de la vie culturelle qui depuis 1948 décernent chaque année des Grands Prix du Disque qui récompensent des œuvres musicales enregistrées originales de qualité dans le domaine de la chanson) est décerné à La Porte Plume en octobre, ainsi qu'un Choeur du magazine Chorus et les prestigieuses ffff du magazine Télérama. La tournée démarre en octobre également et fait salle comble partout en France et Suisse. Une nouvelle tournée est prévue de septembre 2008 à aout 2009.

Ainsi depuis 2002, Amélie-les-crayons propose un spectacle de chansons avec un décor, un costume, des personnages, des tableaux et elle ne se contente pas d'un simple tour de chant qui, selon elle, ne mettait en valeur que la chanteuse et pas forcément les titres. Par exemple, elle a l'idée de mettre un piano sur scène qui s'ouvre et fait pousser des fleurs. Fin 2006, il y aura eu trois versions de ce piano : le premier massif, lourd et compliqué à monter, le second plus léger et pratiquement entièrement repliable, et le troisième, copie du second qui est resté au Québec (demandez pourquoi à Air France). Difficile de savoir à l'époque que ce spectacle, intitulé "Le Chant des Coquelicots" allait faire le tour de France et de Navarre sur près de 200 concerts à guichet fermé !

Au fur et à mesure des mois qui passaient, la troupe qui s'en donnait à coeur joie, s'est même débrouillée pour transformer un spectacle d'1h30 en show mouvementé de 2h avec le même nombre de morceaux ! De pitreries en improvisations avec le public, le show est devenu un mélange de chanson, d'émotion, de cirque et de comédie musicale !

Lors du dernier concert à Luxey (dans le département des Landes) en août 2006, Amélie envoya à la foule ses crayons, sa veste et son dernier coquelicot. Une page était tournée, Amélie reviendrait plus tard avec un nouveau monde à présenter.

Alors lorsque fin novembre, j'ai vu qu'elle faisait plusieurs dates sur Lyon et que je connaissais aussi sa première partie, je me suis enfin décidée à acheter mes places pour aller la voir sur scène...

Publié dans Musiques

Commenter cet article