La Mine de Rien : découverte musicale de l'été

Publié le par Alison

Cela fait deux ans que j'ai commencé cette rubrique. Et le temps me manque peut-être pour publier mais il n'a rien changé, saison après saison ma catégorie se remplie de notes et surtout d'artistes, la musique étant, je crois, une source intarrisable de talents : je ne cesse d'entendre parler de nouveaux groupes qui me plaisent tous plus les uns que les autres.

Il parait que petite, une de mes réflexions préférées c'était de dire : « mine de rien ». Ceci, cela, tout était propice à cette phrase anodine ! C'est donc tout naturellement qu'aujourd'hui je vous présente ma dernière découverte, une fois de plus effectuée grâce à deezer, et aux artistes présents sur leur page d'accueil : La Mine de Rien.

Ma découverte intervient alors que le groupe a déjà sept années d'existence bien remplie et 200 dates de concert à travers la France, la Suisse, la Belgique et le Québec ! Durant cette période le groupe a défendu avec ardeur ses deux premiers albums Y'a plus de saisons et Idées Vagues et a partagé la scène avec des artistes tels que Mano Solo, Debout Sur Le Zinc et bien d'autres (que je ne connais pas !). Ils sont mis à l'honneur sur deezer à l'occasion de la sortie de leur 3ème album La Tête allant vers en mai dernier.

Banniere-La-Mine-de-Rien-blog.jpg
Ils, ceux sont d'abord des musiciens : guitare, trombone, clarinette, saxophone, violon, contre-basse pour un mélange swing/tzigane qui n'est pas sans rappeler à mes bons souvenirs les rythmes de La Rue Ketanou ou des Karpatt. Dès la première écoute, les paroles, enjouées et festives m'entraînent et me donnent de l'énergie pour le reste de la journée ! Leur univers m'interpelle et requière toute mon attention. Je me concentre sur les paroles et j'adore immédiatement.

Mine de rien est une expression qui semble être née vers la fin du 17ème siècle. La mine est en fait l'air, l'apparence. L'expression signifie comme si de rien n'était, sans en avoir l'air. Oui, cette légèreté semble les caractériser.

Leurs influences sont diverses et cela donne des textes personnels, torturés ou pleins d'espoirs, rêveurs ou désabusés. Les paroles sont vécues et vivantes. La musique suit les méandres du textes, mais ne se limite pas à un simple accompagnement. Elle sait aussi divaguer seule. Ils jonglent entre une ambiance intimiste et suave qui côtoie la folie festive. Les compositions ont une énergie communicative qui invitent à la fête, au voyage et à la rencontre.

Quelque chose me dit que vous entendrez bientôt parler du titre phare de l'album dans une prochaine humeur du jour... En attendant je vous laisse deviner duquel il s'agit, c'est facile, c'est en plein dans l'atmosphère du moment. Ah mais j'allais oublier : vous êtes pas dans ma tête ! Et certainement qu'il devrait correspondre à votre titre préféré !

Leur site internet.

Publié dans Musiques

Commenter cet article

Milou 05/08/2010 20:07



Je suis entrain d'écouter son album! J'ai commencé par la chanson dont tu as mis une citation plus haut, et elle est très jolie!


Mais quand je clique sur la première chanson de l'album et que j'entends les premières notes je me dis "houlà, je vois prq elle aime!" Ça m'a tt de suite fait penser à du Bénabar,
musique fanfare et phrasé! Je vais écouter plus en détails les paroles, pour le moment ça me parait plus mélancolique...